Lyme

Mes symptômes de Lyme, partie 1

La maladie de Lyme, comme beaucoup d’autres maladies bactériennes, est très compliquée à diagnostiquer. Les symptômes peuvent être tout et son contraire et varient énormément d’une personne à l’autre. Les seuls que je vais aborder ici sont ceux de mon Lyme (sélection très limitée si on considère les possibilités offertes).

La première fois que je suis allée voir mon spé Lyme elle m’a demandée de lui décrire mes symptômes. Quand j’ai eu fini elle en a listé une trentaine supplémentaire, me demandant si je les avais. Réaliser tout ce qui déconnait chez moi à vraiment été un choc.

Étant donné que la liste est assez longue je vais la séparer en deux posts différents. Ci-dessous les symptômes qui ne me dérangent plus :

  • Des sursauts d’endormissement : pas de panique, plus de 50% de la population en a, ils ne sont pas nécessairement révélateurs de Lyme. Avant mon premier traitement je ne m’endormais jamais sans en avoir au moins trois. Ce n’était pas le pire symptôme et ça a été le premier à disparaître.
  • Une sensation de manque d’air : différent d’être à bout de souffle. J’avais en permanence besoin de prendre une profonde respiration mais n’y arrivais jamais.
  • Des plaques rouges sur mon torse et mon visage : j’étais régulièrement couverte de tout petits boutons rouges qui partaient en général au bout d’une journée environ. Elles étaient parfois associées à des démangeaisons.
  • Des “ombres visuelles latérales fugaces” : je voyais des tâches noires dans les coins de mon champ de vision. Ça ne m’a pas inquiétée plus que ça, j’ai rapidement accepté d’avoir des hallucinations de mon chat (noir).
  • Des douleurs aux mollets : c’était des douleurs très bizarres, on aurait dit qu’elles venaient de l’os. Elles rendaient marcher (et parfois même juste rester debout) très douloureux.
  • Des maux de ventre et des remontées acides : certains patients Lyme les ont très intenses, j’ai eu de la chance les miens sont partis très vite.
  • Les oreilles qui sifflent : pendant un bout de temps les sifflements me rendaient folle. Ça m’arrive encore de temps en temps (rarement).
  • Des douleurs aux genoux (surtout le genou droit) : elles sont vite devenues gérables mais je ne m’en suis jamais totalement débarrassée.
  • Maux de gorge : celui-ci est particulièrement étrange. Je me réveillais constamment avec mal à la gorge, comme si j’étais en train de tomber malade. Parfois ça s’améliorait pendant la journée et parfois ça ne partait pas pendant des semaines.
  • Les oreilles bouchées : je ne saurais pas expliquer pourquoi mais les symptômes liés à mes oreilles étaient les plus pénibles pour moi. Si je me réveillais avec les oreilles bouchées ma journée était foutue.
  • Prise de poids : entre le jour où j’ai été mordue et ma première visite chez le docteur, j’ai pris environ 10 kilos sans changer mon mode de vie ou mon alimentation. Je n’ai pas perdu un gramme jusqu’à six mois après le début du traitement mais quand ça a commencé les 10 kilos ont fondus en 3 semaines (j’ai d’ailleurs eu droit à beaucoup de commentaires de tout mon entourage, famille, amis ou même collègues).
  • La fatigue intellectuelle : c’est un joli mot pour dire problèmes de mémoire et de concentration. Il m’était impossible de me souvenir des arrangements dont j’avais convenus ce qui rendait ma vie bien plus compliquée. J’oubliais même des mots très basiques.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s